Empire Naxéonien. Index du Forum Empire Naxéonien.
Communauté francophone dédiée à European Warfare, le mod de Gexozoid pour American Conquest Fight Back, ainsi qu'à tout les autres jeux de la série des Cossacks et à l'histoire Napoléonienne.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La bataille navale d'Aboukir

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Empire Naxéonien. Index du Forum -> Histoire de l'ère Napoléonienne -> Les batailles
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Desaix
Capitaine.
Capitaine.

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2008
Messages: 58
Localisation: Yonne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 猴 Singe
Point(s): 70
Moyenne de points: 1,21

MessagePosté le: Mar 18 Nov - 15:53 (2008)    Sujet du message: La bataille navale d'Aboukir Répondre en citant

Elle s'est déroulé le 1er et 2 août 1798 dans Baie d'Aboukir en Égypte, c'est une victoire britannique (qui l'aurait deviné Laughing )

il y a donc la République française du commandant François Paul de Brueys d'Aigalliers †(paix à son âme...) contre le Royaume de Grande-Bretagne commander par Horatio Nelson qui possède 14 navires de ligne et La République elle a de son coté 13 navires de ligne et 4 frégates on déplore 1 700 morts 600 blessés 3 000 prisonniers du coté Français et 218 morts 677 blessés pour les Anglais.

Déroulement:
"De Brueys estimait que la flotte britannique ne se risquerait pas de nuit dans ces eaux peu profondes et non reconnues. De plus, ayant étudié la tactique britannique qui consistait à traverser la ligne adverse, il avait disposé sa flotte parallèlement au rivage, en enchaînant ses navires. Il espérait ainsi repousser la bataille jusqu'au lendemain, et récupérer les nombreux membres de ses équipages descendus à terre pour ravitailler. Mais Nelson s'était aperçu que la ligne française était trop éloignée des haut fonds du fait du fort tirant d'eau du navire amiral français l'Orient. Il divisa donc sa flotte en deux divisions, une attaquant les français du côté du large, l'autre se glissant entre le rivage et la ligne de De Brueys, pour la prendre entre deux feux. Au cours de la manœuvre, le HMS Culloden s'échoua mais les autres réussirent à passer.

Les bâtiments français furent pris complètement au dépourvu. Les canons n'avaient même pas été mis en baterie du fait du manque de nombreux hommes débarqués pour assurer le ravitaillement.

Les bâtiments britanniques jetèrent l'ancre autour des Français croisant leurs tirs à plusieurs, sur chaque vaisseau français. Le HMS Zealous se plaça sur l'avant du Guerrier, pendant que Le HMS Audacious s'intercalait entre lui et le Conquérant que le Goliath l'engageait côté rivage. Le HMS Theseus et le HMS Vanguard encadrèrent le Spartiate, et le HMS Orion et le HMS Defence firent de même sur le Peuple Souverain. Le HMS Leander trouva une faiblesse dans le réseau de chaînes français et put se placer entre le Peuple Souverain et le Franklin. L'Orient, engagé par le HMS Bellerophon, prit feu vers 21h30 et l'amiral de Brueys fut grièvement blessé. Vers 22h00, l'Orient explosa, ne laissant qu'une centaine de survivants qui s'étaient enfuis à la nage. Cette énorme explosion fut entendue plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde, et interrompit le combat naval pendant un certain temps.

L'arrière garde française, commandée par Pierre Villeneuve, sans ordres et face au vent, ne peut porter secours au reste de l'escadre. Les navires britanniques descendent progressivement la ligne en écrasant en surnombre des navires déjà partiellement armés. Vers minuit, le combat inégal prend fin. Villeneuve profite de l'obscurité pour appareiller avec les deux vaisseaux encore intacts, le Généreux et Guillaume Tell, et deux frégates restantes, la Diane et la Justice, il fait voile en direction de Malte. Le matin suivant, les navires français restant désemparés, sont capturés sans coup férir par la Royal Navy. Le HMS Leander, détaché par Nelson pour avertir l'amirauté, fut par la suite capturé par le Généreux, après un dur combat."
Plan de la bataille:


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 18 Nov - 15:53 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Napo 89
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2008
Messages: 156
Localisation: Sur son cheval, à la tête de son armée !
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 193
Moyenne de points: 1,24

MessagePosté le: Mer 19 Nov - 15:16 (2008)    Sujet du message: La bataille navale d'Aboukir Répondre en citant

Bon sang les Français se sont fait avoir !
Pourtant j'approuve la tactique de De Brueys, hélas Nelson était le meilleur !

En tout cas, beau récit de bataille ! Propre et bonne idée d'illustration.

_________________
[HWK]Napo 89 // HEW et HDN.
--------------------------------------
Mourir dans la gloire ce n'est rien mais vivre lâchement c'est mourir tout les jours!
--------------------------------------



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:58 (2018)    Sujet du message: La bataille navale d'Aboukir

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Empire Naxéonien. Index du Forum -> Histoire de l'ère Napoléonienne -> Les batailles Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
subLight v2.0 by WeboManiac